Portrait du mois

Partager
Versione stampabileSend by email

Current Size: 100%

Portrait du mois

C’est en 2014, que Marie-Léa Travert devient Conservatrice de la Réserve Naturelle de la Mare de Vauville, passionnée par la biodiversité, elle s’occupe au quotidien de la gestion De cet espace naturel exceptionnel. Elle nous dévoile aujourd’hui son parcours, les atouts uniques de la Réserve et bien sûr du Cap Cotentin.

Marie-Léa TRAVERT | Conservatrice de la Réserve Naturelle de la Mare de Vauville

COMMENT ÊTES-VOUS DEVENUE CONSERVATRICE DE LA RESERVE NATURELLE DE LA MARE DE VAUVILLE, QUEL EST VOTRE PARCOURS ?

Originaire de Grosville (près des Pieux), j’ai fait mon stage de BTS (gestion et protection de la nature) à la Réserve Naturelle de Mare de Vauville, à l’époque gérée par le Conservateur Thierry DESMARET. Lorsque ce dernier a quitté son poste en 2014, j’ai postulé à sa succession. Le cadre de la Mare de Vauville et le fait que ce soit une Réserve Naturelle ont motivé mon choix. En plus, je connaissais bien le site : la Réserve Naturelle de Vauville ne fait que 60 hectares. Sur les espaces naturels où les surfaces sont plus importantes, le rôle du conservateur se limite principalement aux missions administratives. Ici, du fait de la petite taille de la réserve, je suis en charge de l’ensemble des missions de gestion : accueil du public, suivis scientifiques, entretien….

POUVEZ-VOUS NOUS EN DIRE PLUS SUR LA RESERVE NATURELLE DE LA MARE DE VAUVILLE, SES PARTICULARITES ?

La particularité de la Mare de Vauville, c’est d’être l’une des dernières grandes mares d’eau douce (2 km de long) en bordure de mer. Pour cette raison, elle abrite certaines espèces rares, dont des amphibiens comme : le triton crêté -une espèce très rare protégée au niveau européen que l’on trouve beaucoup ici, le crapaud calamite, le pélodyte ponctué. Il y a aussi des oiseaux nicheurs : les fuligules milouin et morillon, qui sont des nicheurs rares en Normandie. La Mare de Vauville a aussi un grand intérêt botanique avec environ 500 espèces de plantes dénombrées sur la Réserve.

Le site est connu et prisé par les habitants, qui apprécient les visites proposées pour le (re)découvrir. La Réserve Naturelle de la Mare de Vauville s’inscrit dans un territoire plus large qui est assez préservé et sauvage. Les gens qui arrivent sont souvent étonnés, cela contraste avec la perception qu’ils en ont, souvent liée au nucléaire dans les médias.

COMMENT DECRIRIEZ-VOUS LE CAP COTENTIN EN QUELQUES MOTS ?

On peut qualifier le territoire dans son ensemble de sauvage, rural, dynamique, préservé. Les gens d’ici sont accueillants, mais il faut savoir établir la communication avec eux pour qu’ils vous initient aux secrets de leur territoire.

 

Crédit photo : Ecole de Vauville